CONTREDITS

De nos cailloux frottés/Il sort des étincelles/La lumière en peut naître/Et nos grands érudits/Ne nous ont éclairés/Qu'en étant contredits (Voltaire)

Julie de Pardailhan

.

Bons coins

 

décembre 2014
L Ma Me J V S D
« juil    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

La gauche en campagne frontiste

Refus de débattre avec qui n’est pas de son avis, apologie de l’islam, régularisation universelle des clandestins, droit de vote aux Etrangers intégrés ou pas… Avec les lubies de la gauche actuelle, point besoin pour la droite dure de se ruiner en frais de campagne.

Devant Dauphine, hier. Touche pas à ma censure!

Si sa championne, seule de la course à posséder de surcroît quelque charisme, tient le rythme, tous les espoirs lui sont permis.

Opération suicide 

A quelle logique les socialistes, autrefois mesurés, cèdent-ils donc pour lancer tête baissée des projets sans souci de conséquences qu’un joueur d’échecs moyen perçoit comme inéluctables? A celle, très provisoire, égoïste et sans garantie, des suffrages d’immigrés? Hier à Dauphine, un groupe s’interposait entre Marine Le Pen et des étudiants désireux de débattre, voire de combattre, mais en connaissance de cause, un projet à maint égard occulté. Invités en héros sur les ondes, ses leaders n’ont rien su dire de plus que leurs slogans à trois mots et deux balles, donnant un point de plus au FN.

Plutôt que de forcer l’adversaire à affirmer et approfondir des prises de position effleurées, tels le refus de la «compassion», le congé parental à durée indéterminée, le protectionnisme ou la défiscalisation, lourds de conséquences, les militants d’accord avec leurs idiots utiles, incapables d’opposer le talent au talent, brandissent le bâillon, répondant à l’étroitesse de vues nationaliste par l’amour béat de tout ce qui vient d’ailleurs.

Ainsi exigent-ils, et obtiennent-ils, des mosquées où se propage l’obscurantisme dont ils feront les frais, et dont le Printemps arabe nous donne un amer avant-goût. Ainsi trouvent-ils juste de régulariser les dizaines de millions de clandestins présents et à venir, au seul motif qu’ils paient les impôts sans lesquels impossible d’obtenir quoi que ce soit du travail ou des aides qui motivent leur présence, et alors que d’autres, en briguant la nationalité française, se déclarent dans l’indifférence soumis aux us locaux. Au mépris de ces derniers et de leurs efforts d’intégration, ils s’étonnent enfin que ne puisse voter quiconque en émet le désir.

 Vers le vote communautariste

Qu’ils sachent, malgré leur capacité d’écoute limitée, que si l’esprit de corps n’existe pas ou plus dans la communauté «souchienne» (pour reprendre l’injure agréée par les injuriés), les minorités visibles – ô combien! – protègent, quant à elles, leurs identités respectives. Qu’un fanatique de la bonne couleur se propose un jour à leurs suffrages (surtout si le vœu d’obligation du Cran se réalise), il obtiendra le plus démocratiquement du monde le droit d’aligner sa circonscription sur le modèle – par exemple –  afghan.

Quant aux habitués du vote à gauche demeurés conscients, s’il leur sera difficile de changer de cap sur la futilité de leur camp, ils seront nombreux à s’abstenir. Tout en souhaitant tacitement quelque succès à leur adversaire de toujours.

Partagez cet article : Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouveaux liens.
  • email
  • Google Bookmarks
  • Print
  • YahooMyWeb
  • Facebook

Laissez un commentaire

Derniers cris

Contact : jpardailhan@gmail.com

Comments

Visitez Mon Site